Hautes Terres Communauté, authentique & innovante

Le fonctionnement de la Maison de santé de Murat présenté aux professionnels de santé

La Présidente de Hautes Terres communauté Ghyslaine Pradel a réuni le 27 mars les professionnels de santé intéressés par le projet de Maison de santé de Murat pour leur présenter l’avancement des travaux. Participaient également à l’échange le Maire de Murat, Vice-Président de l’intercommunalité Gilles Chabrier, l’architecte Vincent Trinh, Nathalie Auriel pour Logisens et les agents en charge du projet.

La Maison de santé de Murat dont la construction a débuté en 2017 propose aux professionnels de santé de louer des bureaux privatifs de consultation ainsi que des espaces communs en centre-ville. Elle pourrait notamment réunir sur un même site un médecin, un masseur-kinésithérapeute, un ostéopathe, un podologue, un infirmier, un psychologue. Des espaces sont également réservés pour un dentiste et des permanenciers ainsi qu’une salle pour le programme sport-santé porté par Hautes Terres communauté. Le bâtiment abritera sur ses deux derniers étages 8 logements gérés par le bailleur social Logisens.

 

Chaque professionnel de santé qui s’est positionné pour louer des locaux a pu ces dernières semaines visiter le chantier et faire part de ses choix d’aménagement. L’objectif de cette réunion était de leur présenter l’organisation et le fonctionnement de la structure afin qu’ils valident les options retenues.

Le chantier, mené grâce au soutien financier de la Région, de l’Etat (FNADT et DETR) et de l’Europe (FEADER), doit se terminer dans le courant de l’été pour une ouverture de la Maison de santé en septembre prochain.

Une démarche similaire sera menée sur la Maison de Santé de Neussargues, également en cours de construction.

En savoir plus :

Pour toute information sur le projet de Maison de santé de Murat, contactez Emma Graval au 04.71.20.22.62, e.graval@saintflourco.fr  

                        

Le Fablab présent aux Journées Européennes des Métiers d’Art à Saint-Flour

Du 3 au 8 avril prochain, les Journées européennes des Métiers d’Art (JEMA) seront l’occasion de découvrir les travaux de nombreux artisans d’art, notamment à Saint-Flour où une vingtaine d’artisans d’art seront réunis à la Halle aux Bleds.

La thématique retenue pour cette 12ème édition étant « Futurs en transmission », la Ville de Saint-Flour a sollicité le Fablab de Hautes Terres communauté à Murat pour organiser des ateliers aux côtés du Pays d’art et d’histoire sur la fabrication 3D. Ces ateliers permettront aux plus jeunes de découvrir l’architecture de la Cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour ou encore du Viaduc de Garabit et d’en réaliser des maquettes 3D grâce aux stylos, imprimantes et scanner 3D. Une manière d’illustrer la continuité entre savoir-faire traditionnels et nouvelles technologies.

Ghyslaine Pradel, Présidente de Hautes Terres communauté a participé, à l’invitation de la Ville de Saint-Flour, à la présentation de ces journées avec le Fabmanager Anthony Tuphe.

Après avoir détaillé les activités du Laboratoire de Fabrication de Hautes Terres communauté, la Présidente a indiqué les avantages qu’il pouvait représenter pour les artisans d’art à savoir :

  • – la mise à disposition d’équipements qui peuvent leur ouvrir de nouvelles possibilités et dans lesquels ils n’ont pas d’intérêt à investir de façon isolée ;
  • – l’accompagnement technique des fabmanager concernant la multitude de possibilités offertes par les technologies de modélisation assistée par ordinateur ;
  • – la réalisation de prototype pour leurs créations, mais aussi de coffrets de présentation, de supports de communication ;
  • – la modélisation de pièces uniques…

 

« De nombreux artisans d’art fréquentent déjà régulièrement le Fablab pour travailler sur de nouvelles pièces, réaliser des supports de présentation ou autre, a expliqué Ghyslaine Pradel. Nous avons d’ailleurs eu récemment la visite d’Emmanuel Hébrard de « L’Artisanat de la pierre » et de son chef d’atelier Julien Conte, intéressés pour découvrir les possibilités offertes par le Fablab appliquées à la pierre de Bouzentès. La présence du Fablab aux JEMA permettra de sensibiliser de nouveaux artisans d’art à ces technologies, mais aussi de susciter l’intérêt des plus jeunes ».

 

En savoir plus :

Les ateliers « J’apprends à créer en 3D » seront proposés aux enfants à partir de 8 ans les 7 et 8 avril à 10h30 et à 15h à la Halle aux Bleds.

Ces ateliers sont gratuits mais l’inscription est obligatoire auprès de l’Office du tourisme au 04.71.60.22.50

 

Sur la photo :
La Présidente de Hautes Terres communauté Ghyslaine Pradel et le Fabmanager Anthony Tuphe aux côtés de Mireille Vicard, ajointe à la Culture de la Ville de Saint-Flour, de Alain Chapeau, Chef de projet régional métiers d’art, des représentants des artisans d’art Amandine Tardieu, Dominique Delmas et Jean-François Ferraton, et de Sandrine Daureil, responsable du Pays d’art et d’histoire de Saint-Flour Communauté.

 

Les JEMA dans le Cantal

Dans le Cantal, seules deux communes organisent des manifestations pour les Journées européennes des métiers d’art. Outre Saint-Flour, Murat propose un programme de sensibilisation et de découverte des métiers d’art diversifié :

Mardi 3 avril – 18h30 – Maison du Médecin du Roy (rue d’Armagnac)

Conférence de Chantal Beaslay « Témoignage sur le métier de sculpteur de pierre »

« Tailler la pierre, sans modèle, laisser aller son imagination et utiliser les cassures, les lignes, les volumes de la pierre pour donner naissance à une sculpture, laisser son empreinte… », Chantal Beaslay, sculpteur depuis bientôt 30 ans apportera son témoignage d’artiste et livrera son approche de l’Art.

Jeudi 5 avril – 20h30 – Cinéma

Projection du film « Rodin » : la vie du célèbre sculpteur depuis la création de « La porte de l’Enfer », sa relation avec Camille Claudel et son « Balzac » qui marque la naissance de la sculpture moderne

Samedi 7 et dimanche 8 avril – 10h30 – la Halle (dès 7 ans – sur réservation au 04.71.20.32.17)

Atelier modelage d’animaux encadré par Karine Durand, céramiste

Samedi 7 avril de 10h à 18h et dimanche 8 avril – de 10h à 17h – La Halle

Exposition-démonstration-vente d’artisans d’art : taxidermiste, couturière, tapissière, céramiste, restauratrice de meuble, bijoutière, lycée du bois de Murat

 

Vacances de printemps : inscriptions aux centres de loisirs à compter du 3 avril

Les programmes des accueils de loisirs de Hautes Terres communauté pour les prochaines vacances de Pâques, du 9 au 20 avril, sont désormais disponibles. Pour les consulter, rendez-vous sur la page Accueil de loisirs .

L’accueil des enfants se fera à Neussargues-en-Pinatelle pour le secteur de Murat, à Allanche pour le secteur du Cézallier et à Massiac.

Au programme de ces vacances, des animations et sorties communes pour l’ensemble des accueils de loisirs. Les animateurs ont notamment prévu (en fonction des âges des enfants) une sortie à la Cité des insectes Micropolis en Aveyron, le 12 avril et une journée de rencontre inter-centres le 19 avril où tous les enfance participeront à un « véritable » salon du jeu!

 

Vous pourrez inscrire vos enfants : 

  • pour le secteur de Massiac : le 4 avril de 17h à 19h et le 7 avril de 10h à 13h au Pôle enfance-jeunesse de Massiac, 36 av du Général de Gaulle
  • pour le secteur de Murat (Neussargues-en-Pinatelle) : le 3 avril de 16h à 19h à Hautes Terres communauté, 4 rue Faubourg Notre-Dame à Murat
  • pour le secteur du Cézallier (Allanche) : le 4 avril de 9h à 12h30 à Hautes Terres communauté, 30 rue Grand Abbé de Pradt à Allanche

 

Lors de l’inscription de votre enfant, vous devez fournir la fiche d’inscription, la fiche sanitaire (accessibles sur la page Accueil de loisirs, rubrique téléchargement), ainsi que le quotient familial CAF ou MSA. Le règlement peut s’effectuer grâce au chéquier Pass Cantal et ANCV Vacances.

Le Conseil communautaire de Hautes Terres communauté réuni à Murat le 19 février

Les élus de Hautes Terres communauté ont été accueillis par le maire de Murat Gilles Chabrier le 19 février pour la réunion du conseil communautaire.

Développement économique

Plusieurs sujets économiques étaient inscrits à l’ordre du jour. Les élus se sont tout d’abord prononcé sur le renouvellement du marché d’exploitation du réseau de chaleur bois. Ce réseau, géré en régie depuis sa mise en service en 2007, « atteint une longueur de 1200m, comprend une chaudière mixte bois / fioul, et dessert à Murat des logements HLM, le lycée professionnel, le collège, l’école primaire, le gymnase et sa piscine, ainsi que la gendarmerie » a expliqué la Présidente. Les prestations d’achat de la matière première de chauffage et d’entretien de la chaudière sont confiées à un prestataire dans le cadre d’un marché pour 5 ans. Les élus ont voté son renouvellement avec le prestataire Engie Cofely.

Les élus ont par ailleurs voté le lancement d’une procédure de Délégation de service public d’urgence pour l’exploitation du vélorail, établi sur un tronçon de voie ferrée entre Lugarde et Neussargues. L’exploitant actuel a en effet informé la Communauté de communes qu’il ne pourrait pas assurer la saison 2018. Des repreneurs sont intéressés par l’activité, aussi, afin de ne pas les pénaliser en vue de la prochaine saison qui commencera lors des vacances de Pâques, les élus ont décidé à l’unanimité de lancer une procédure d’urgence allégée.

Le Conseil communautaire a également validé le lancement des démarches nécessaires pour la réalisation d’une enquête publique portant sur le projet de création de la zone d’activités du Colombier, à Massiac. Celle-ci portera sur l’aménagement d’une surface de 2,5ha dans un premier temps, située au nord du bourg de la commune, en contrebas de l’autoroute A75.

Restructuration des abattoirs de Neussargues et création d’un fonds de soutien aux entreprises

Autre point à l’ordre du jour, la restructuration et la modernisation des « abattoirs de Neussargues ». Le projet d’aménagement, budgété à hauteur d’1,7M€ par la Communauté de communes, progresse. Les élus ont voté la mise en place d’un bail emphytéotique entre Hautes Terres communauté et la commune de Neussargues-en-Pinatelle, propriétaire, pour permettre la réalisation des travaux. Il sera suivi par la signature d’un bail d’occupation entre Hautes Terres communauté et l’exploitant, la régie municipale des abattoirs. « Le loyer versé par la régie correspondra à l’annuité de l’emprunt contracté pour réaliser les travaux, a précisé la Présidente. C’est donc une opération blanche pour la collectivité ». Les aménagements prévus permettront notamment de maintenir et d’adapter l’activité d’abattage et de renforcer et développer l’atelier de découpe.

Les élus ont par ailleurs acté la création d’un fonds de soutien aux entreprises avec point de vente en complément du dispositif financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. En effet, la Région a mis en place un dispositif de subvention aux petites entreprises du commerce, de l’artisanat et des services, avec point de vente, conditionné à un cofinancement de 10% de l’assiette éligible par la collectivité d’implantation. Hautes Terres communauté a décidé de mettre en place ce fonds de soutien pour permettre aux entreprises remplissant les conditions demandées, ayant moins d’un an d’activité et qui ne peuvent pas bénéficier des programmes FISAC et LEADER, de prétendre à ce programme d’aide régional.

Collecte et gestion des déchets

En matière de collecte des ordures ménagères, le conseil communautaire a validé à l’unanimité la signature d’une convention de collecte des cartouches d’impression vides avec la société LVL. Un partenariat bénéfique à double titre puisque la société LVL s’engage à supporter intégralement le coût du transport à partir de 50 cartouches collectées et 50% de cartouches valorisables après tri. Par ailleurs, la société s’engage à réaliser un don au bénéfice de l’association « Enfance et partage » pour chaque cartouche valorisable par réemploi collectée.

Demande de sortie de Hautes Terres communauté des communes de Condat, Saint-Bonnet-de-Condat, Chanterelle et Montboudif

L’ordre du jour épuisé, la Présidente Ghyslaine Pradel a souhaité informer les élus de la suite des demandes de sortie de Hautes Terres communauté des communes de Condat, Saint-Bonnet-de-Condat, Chanterelle et Montboudif.

« A l’invitation de Madame le Préfet, une réunion a été organisée afin d’évoquer la modification du périmètre de Hautes Terres communauté, en présence des maires des 4 communes concernées, du Sénateur Bernard Delcros, des 3 premiers vice-présidents de Hautes Terres communauté Jean-Louis Verdier, Michel Destannes et Gilles Chabrier et de moi-même. A l’issue de cet échange, la demande de départ des quatre communes au 1er janvier 2019 a été actée et un calendrier de travail a été défini.

Celui-ci prévoit la réalisation au 31 mars 2018 des études financières permettant de déterminer l’impact de ce départ sur le budget de la Communauté de communes. Sont prévues une étude de la Direction départementale des Finances publiques sur les incidences fiscales, une étude du cabinet Klopfer sur les incidences en termes de dotation globale de fonctionnement et de péréquation, ainsi qu’une prospection financière à 5 ans. Les services de Hautes Terres communauté doivent de leur côté réaliser un état des lieux des équipements concernés par cette évolution ». « Entre le 1er avril et le 1er juillet, il appartiendra ensuite à Madame le Préfet de choisir la procédure à appliquer suite à la demande des communes qui peut être soit une procédure dérogatoire simplifiée, soit une procédure de droit commun, a expliqué la Présidente, sachant que pour être effectif au 1er janvier 2019, le départ des communes de l’intercommunalité doit être acté administrativement au 1er juillet 2018. Les élus communautaires auront ensuite jusqu’au 1er octobre pour voter les mesures fiscales qui découleraient de ce départ ». Durant cette année, les dossiers engagés en termes de fonctionnement et d’investissement sur ces 4 communes seront maintenus, sans nouvel investissement.

Restauration du petit patrimoine

Dernière information apportée par la Présidente aux conseillers communautaires, un marché public sera prochainement lancé concernant les projets de restauration du petit patrimoine sur le territoire de Hautes Terres communauté pour un montant global de 700.000€. Ce dispositif sera mis en place par secteur géographique – Murat, Massiac et Allanche-Marcenat – et par lot. Deux élus de chaque territoire seront en charge du suivi des projets : Bernard Rispal et Gilles Chabrier pour le secteur de Murat, Georges Ceytre et Sébastien Védrines pour le secteur de Massiac, Colette Ponchet-Passemard et Eric Viala pour le secteur de Allanche– Marcenat.

Les déchets d’ameublement bientôt recyclés sur tout le territoire de Hautes Terres communauté et du SYTEC

Une nouvelle benne destinée à recevoir les déchets d’équipement et d’ameublement des habitants de Hautes Terres communauté vient d’être installée à la déchetterie intercommunale de Massiac. Ce nouveau service apporté aux habitants est issu d’un partenariat entre Hautes Terres communauté, le Syndicat des Territoires de l’Est Cantal (SYTEC) et Eco-mobilier.

 

En avril 2016, la déchetterie intercommunale de Neussargues était la première du territoire du SYTEC à être équipée par le Syndicat d’une benne Eco-mobilier qui permet de récupérer et recycler le mobilier usagé.

C’est aujourd’hui au tour de la déchetterie de Massiac d’être équipée, quand celle de Condat le sera dans les prochaines semaines.

Ainsi, grâce à ce nouvel équipement, Hautes Terres communauté permet aux habitants de recycler leurs meubles usagers et approfondit, avec l’appui du SYTEC et de Eco-mobilier, sa démarche de valorisation des déchets et son engagement dans une logique forte de développement durable.

Les meubles collectés sont triés par matière pour être recyclés ou valorisés sous forme d’énergie. Ainsi, le bois collecté peut servir à fabriquer des panneaux de particules afin de créer un nouveau meuble, la mousse d’un matelas peut devenir des panneaux isolants, les canapés peuvent servir de combustible dans les cimenteries et le plastique de certains meubles est recyclable pour créer de nouveaux matériaux.

Cet investissement permet en outre à la collectivité d’économiser des coûts de traitement et de transport des encombrants. Ainsi, sur la déchetterie de Neussargues, depuis l’installation de la benne Eco-Mobilier le 1er avril 2016, 140 tonnes de déchets ont été détournés de l’enfouissement, ce qui représente 20% de déchets en moins dans la benne réservée aux encombrants, soit une économie de 4.115€/an de frais de transport et d’enfouissement pour Hautes Terres communauté.

A terme, tout le territoire du SYTEC (Hautes Terres Communauté, Saint-Flour Communauté et Communauté de communes du Pays de Gentiane) sera couvert par les bennes Eco-mobilier.

Les déchetteries équipées de bennes Eco-mobilier sur le territoire de Hautes Terres Communauté

 

Déchetterie intercommunale de Neussargues : l’accès à la déchetterie se fait par la RD679 (route d’Allanche depuis la RN122), 04.71.20.22.62

Horaires (de novembre à mars) : du lundi au samedi de 13h30 à 17h30
Fermée le dimanche

 

Déchetterie intercommunale de Massiac : rue Jacques Chaban Delmas, à Massiac

Horaires (de novembre à mars) : du lundi au samedi de 13h30 à 17h30
Fermée le dimanche

 

Prochainement, la déchetterie intercommunale de Condat, Pont de Laspérières à Condat

Horaires (de novembre à mars) : du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30
Samedi : 9h-12h
Fermée le dimanche

 

A noter : lors de la création d’Eco-mobilier en 2011, plus de 50% du mobilier usagé était enfoui. Aujourd’hui, chaque tonne est valorisée ou recyclée à plus de 90%. Eco-mobilier vise l’objectif Zéro enfouissement sur la période 2018/2023.

 

Hibernarock 12ème

Cette année, c’est à Hautes Terres Communauté et à la commune de Murat qu’est revenu l’honneur d’ouvrir le festival départemental des musiques actuelles Hibernarock. Pour l’occasion, le 3 février, la Halle a revêtu ses plus beaux atours pour accueillir trois groupes qui ont fait vibrer ses murs. Blow, tout d’abord, aux productions aériennes et riffs entêtants, puis Kid Francescoli, qui a présenté son 4e album « Play me again » entre electro et pop. Ultraviolet, jeune duo clermontois de talent au style electro-pop, a assuré la 1ère partie. Les équipes de Hautes Terres Communauté ont travaillé depuis plusieurs mois en lien avec le département et la commune de Murat pour ce lancement haut en couleurs.

Le festival reviendra sur les Hautes Terres à Sainte-Anastasie, le 24 février, au rythme du blues. Le son aride et rude de King Biscuit nous fera voyager dans des contrées lointaines pour retourner aux origines du blues qui se mêlera ensuite aux mélodies aériennes et au folk du groupe lumineux Sparky in the Clouds.

Concerts de King Biscuit et Sparky in the Clouds : Samedi 24 février, à 20h30, Salle des fêtes de Sainte-Anastasie

Mais Hibernarock, ce n’est pas que de la musique. Le festival a toujours aimé le mélange des genres. Le 1er mars, c’est une rencontre avec l’auteur Rafaël Panza qui vous est proposée à Massiac. Son dernier ouvrage nous plonge aux essences même du rock et détaille les liens étroits entre rock et littérature, exemples fouillés à l’appui.

Conférence de Rafaël Panza, « rock et littérature » : Jeudi 1er mars à 18h30, Médiathèque de Massiac

Retour de la musique pour la dernière date du festival sur les Hautes Terres, à Massiac, avec Nicolas Ker. Artiste complet aux multiples facettes, crooner passant du rock à l’electro, Nicolas Ker a rencontré le succès avec le groupe Poni Hoax. Sa dernière collaboration avec Arielle Dombasle dont il a composé l’album a fait l’actualité il y a quelques mois de par sa proposition inédite. Il présentera son album « Les Faubourgs de l’Exil » en concert acoustique guitare, violon, voix. Un moment qui s’annonce d’exception.

Concert Nicolas Ker en trio : Samedi 10 mars, à 18h30, Librairie du Café de la gare à Massiac.

Plusieurs rencontres et ateliers découvertes avec les collégiens du territoire sont également prévus lors du passage du festival. Avec cette nouvelle édition, Hibernarock reste fidèle à ses convictions en misant sur la proximité, une programmation pointue et la rencontre entre pratiques artistiques.

 

Pour toute réservation ou renseignement, contactez le service culture de Hautes Terres communauté au 09.62.37.00.48

En savoir plus sur Hibernarock : http://www.hibernarock.fr/