Accueil > Tour d’horizon des projets de Hautes Terres Communauté pour le 1er conseil de rentrée

Tour d’horizon des projets de Hautes Terres Communauté pour le 1er conseil de rentrée

Les élus de Hautes Terres Communauté se sont réunis le 30 septembre en conseil à Murat. Ils ont tout d’abord été invités par la Présidente Ghyslaine Pradel à observer 1min de silence en hommage au Président Jacques Chirac, dans le cadre de la journée de deuil national.

Pour ce 1er conseil de rentrée, la Présidente Ghyslaine Pradel a dressé un état des lieux des différents projets structurants en cours portés par la collectivité.

Zones d’activités

A Murat, sur la zone du Martinet, deux lots viennent d’être vendus, l’un à la société de travaux forestiers Bilen située à Laveissière pour la construction de son atelier, le second au tailleur de pierre Gouze, jusqu’à présent locataire. A l’issue de ces ventes, la zone du Martinet dispose d’1 lot disponible de 8490m².

A Massiac, l’avancement des travaux de la zone du Colombier va permettre de finaliser le terrassement d’ici la mi-octobre. La clinique vétérinaire a fait part de son intérêt pour un lot, un deuxième est réservé pour l’hôtel d’entreprises. 5 lots restent disponibles pour lesquels la SEBA15, en charge de leur commercialisation, a été contactée.

A Neussargues-en-Pinatelle, sur les 4 lots que compte la nouvelle zone d’activités, l’un a été acquis par l’entreprise Charrade pour la réalisation d’un magasin d’usine. Un 2e lot est réservé pour l’hôtel d’entreprises dont le chantier a débuté pour un an de travaux.

A Saint-Mary-le-Plain, un parc photovoltaïque est en projet qui pourrait être mis en service en 2022.

La Présidente a également évoqué, toujours sur le plan économique, le partenariat mis en place avec la Chambre des métiers et de l’artisanat du Cantal visant à proposer un accompagnement dédié aux entreprises sur les usages du numérique. « Une formation qui peut être utile dans le cadre de l’aide aux Très Petites Entreprises avec Points de vente, proposée par la Région et Hautes Terres Communauté, qui peut intervenir sur des points de vente ou vitrines numériques », a indiqué la Présidente.

Aménagement des Maisons de services au public d’Allanche et de Massiac

Deux projets d’aménagement de Maisons de services sont portés par Hautes Terres Communauté dans l’objectif d’harmoniser et d’homogénéiser les services de proximité proposés sur le territoire et de constituer un réseau de structures facilitant la diffusion d’informations. Dotées d’un espace d’accueil et d’information, de bureaux pour les permanenciers, d’un centre de télétravail et d’espaces mutualisés avec d’autres organismes, ces Maisons de services auront chacune leur spécificité en lien avec leur territoire. L’accent sera mis sur le tourisme à Allanche quand le télétravail sera plus développé à Massiac en raison de sa proximité avec l’A75. Les travaux débuteront cet automne à Allanche, début 2020 à Massiac.

Tourisme

Des investissements importants ont déjà été réalisés en matière touristique avec le développement de l’espace trail inauguré en décembre dernier à Murat, d’aires de canyoning et l’installation d’outils numériques. Le chantier du bâtiment d’accueil de Prat de Bouc a également débuté, porté par le SMDTEC (Syndicat mixte de développement touristique de l’Est cantalien).

Deux stations de gonflage et de lavage de pneus équipées de bornes de recharge pour les VTT électriques seront prochainement installées à Chalinargues et à Allanche, sur le trajet de la GTMC (Grande Traversée du Massif central en VTT). Des aires de camping-car fermées et sécurisées vont être aménagées à Dienne et Allanche dès 2020 puis au Lioran.

Enfin, une étude faisabilité pour réaliser une Voie Verte (cheminement piéton ou vélo) sur le Cézallier sera prochainement engagée. « Des investissements qui participent au rayonnement et à l’attractivité des communes et de notre territoire » a conclu la Présidente.

Développement durable

«  A la suite des premiers éléments que nous avons obtenus cet été dans le cadre de l’enquête que nous avons menée, nous allons réaliser une étude mobilité approfondie visant à proposer des actions pour mieux se déplacer et de façon durable sur le territoire » a expliqué Ghyslaine Pradel. Une borne de recharge pour véhicules électriques, a d’ailleurs été installée à Murat, en partenariat avec la commune en septembre dernier.

La collectivité est par ailleurs engagée dans de nombreux partenariats visant à mettre en place des actions en matière de transition écologique, énergétique et de protection de l’environnement.

 

Les élus ont ensuite procédé à l’examen des sujets à l’ordre de jour

Après débat, ils ont notamment adopté à l’unanimité l’achat d’un broyeur de végétaux, qui pourrait être mis à disposition des communes membres de l’intercommunalité, à raison de 60€ par jour et 285€ la semaine.

Ils ont également voté les tarifs de la taxe de séjour suite à l’augmentation décidée par le Conseil départemental de 10%, regrettant néanmoins « l’amalgame qui pourrait être fait puisque la collecte est réalisée par la communauté de communes dont les tarifs n’augmentent pas et le calendrier d’adoption de cette décision » a indiqué Gilles Chabrier, Vice-Président en charge du tourisme.

Dans le cadre de la mise en place de l’homologation Maison France Service à une échelle nationale, les élus ont validé le fait de solliciter cette homologation dès janvier prochain pour la Maison des services de Murat, puis dans un second temps pour les Maisons de services en cours de réalisation à Massiac et Allanche. « Je regrette néanmoins que l’Etat se désengage car, au vu du cahier des charges des Maisons France Service et des subventions accordées en dédommagement (30 000€), le risque est qu’il y ait un transfert de charge de l’Etat envers les territoires et donc les contribuables », a soulevé la Présidente.

Les élus ont ensuite validé l’engagement de plusieurs opérations d’investissement afin de profiter d’opportunités de financements sur plusieurs projets dont certains présentés en introduction par la Présidente (aménagements d’aires de camping-car, étude sur la mobilité, aménagement d’un espace scénographique dans la future Maison des services et du tourisme d’Allanche, acquisition de mobilier pour les deux futures Maisons des services et acquisition d’équipement pour le futur Relais Petite Enfance itinérant entre Murat et Allanche).

Le rapport portant sur l’adhésion à la monnaie locale « La Doume » à titre expérimental a suscité de nombreux échanges. Les élus ont validé l’adhésion à l’association pour 5€ de cotisation annuelle ainsi que le fait d’accepter des doumes (1 doume = 1€) pour le paiement des spectacles culturels et l’adhésion à la Médiathèque. Cet engagement vise à encourager le développement des circuits courts et soutenir les professionnels locaux adhérents à une charte de valeurs (www.doume.org).

 

En conclusion, la Présidente est revenue sur les suites du départ des communes de Chanterelle, Condat, Montboudif et Saint-Bonnet-de-Condat de l’intercommunalité au 1er janvier 2019. « L’arrêté préfectoral du 12 juin 2019 qui fixe les conditions patrimoniales et financières de ce retrait n’a pas fait l’objet de recours » a-t-elle indiqué. « Du fait des biens intercommunaux situés sur le territoire de Condat – centre équestre, maison de santé, déchetterie, ZA du Pré Moulin – la commune doit verser une soulte à Hautes Terres Communauté d’un montant de 215 719,31 euros. Nous devons également travailler avec la direction des finances publiques et la Préfecture sur les modalités de transfert des emprunts liés à ces équipements. Hautes Terres Communauté doit de son côté verser aux communes de Chanterelle, Montboudif et Saint-Bonnet-de-Condat une somme totale de 5 234,30 euros répartie entre les 3 communes. »

 

Les autres décisions adoptées :

– Dans le cadre de la mise en œuvre de la Redevance Spéciale à destination des professionnels et administrations, les anciennes Redevances Spéciales appliquées sur les territoires des Communautés de communes historiques du Pays de Massiac et du Pays de Murat seront supprimées à compter du 31 décembre 2019.

– Lancement d’un accord-cadre de prestations de services pour l’évacuation et le traitement des déchets ménagers et assimilés (ferraille et plâtre).

– Mise en œuvre des conventions avec les communes dans le cadre de l’instruction des autorisations d’urbanisme

– Dépôt de candidature auprès du Conseil départemental pour l’accueil d’une résidence d’auteur / illustrateur au printemps 2020.

– La collectivité va vendre un lot de la Zone d’activités du Martinet à Murat à la SCI Gouze, jusqu’à présent locataire.

– La grille de tarification du Fablab, l’atelier de fabrication numérique de Hautes Terres Communauté va évoluer afin d’intégrer notamment les ateliers proposés le mercredi soir et les samedi après-midi.

– Modification du tarif de commercialisation du lot 2 de la Zone du Colombier à Massiac afin d’intégrer les terrains non constructibles en bordure d’autoroute.

– Adhésion à l’association Auvergne Estives qui vise notamment à développer des plans pastoraux territoriaux.

– Adoption d’une motion relative aux Zones de revitalisation rurale pour que ce dispositif soit prorogé au-delà de 2020.