Accueil > Les élus de Hautes Terres communauté réunis en conseil à Massiac le 3 avril

Les élus de Hautes Terres communauté réunis en conseil à Massiac le 3 avril

Les conseillers communautaires de Hautes Terres communauté se sont réunis le 3 avril à Massiac, accueillis par le maire, Vice-Président de l’intercommunalité, Michel Destannes. Au programme, un conseil chargé avec notamment l’adoption des comptes administratifs 2017.

La Présidente Ghyslaine Pradel a tout d’abord sollicité le vote des élus communautaires sur l’évolution du bureau exécutif de la Communauté de communes. En effet, 4 communes du Cézallier – Condat, Saint-Bonnet-de-Condat, Chanterelle, Montboudif – ont fait part de leur souhait de quitter l’intercommunalité, ce qui devrait être entériné au 1er janvier 2019. La question du maintien au sein du bureau exécutif du maire de Condat, Jean Mage, 4e vice-président en charge de la gestion des déchets et de la préparation du transfert éventuel des compétences eau et assainissement des communes à l’intercommunalité, méritait donc d’être posée.

« Au vu des nombreuses décisions que nous avons à prendre rapidement concernant la gestion des ordures ménagères afin d’optimiser ce service et de l’état des lieux que nous avons à réaliser en matière d’eau et d’assainissement, il ne m’a pas semblé cohérent de maintenir cette délégation, a expliqué la Présidente Ghyslaine Pradel. Il ne me semble pas non plus cohérent que le maire d’une commune ne partageant pas la vision communautaire du bureau exécutif et dont le départ de l’intercommunalité a été annoncé, participe aux décisions impactant sa gestion. Les défis qui se présentent à nous nous imposent d’avancer de façon constructive et dans les meilleurs délais ».

Les élus communautaires ont entériné cette proposition à la majorité et voté dans son prolongement l’attribution du poste de 4e vice-président à Christian Roudier, conseiller municipal de Massiac, qui sera désormais en charge de la gestion des déchets des ménages et des entreprises, la Présidente ayant fait le choix de garder la délégation visant à étudier le transfert de la compétence eau et assainissement.

Tourisme : De nouveaux exploitants pour le vélorail et création d’un espace trail permanent

Les élus communautaires se sont prononcés en faveur de l’attribution de la Délégation de service public en urgence pour poursuivre l’exploitation du vélorail sur le tronçon de voie ferrée reliant Lugarde à Neussargues (voir compte-rendu du conseil communautaire du 19 février) à la SARL VAUCHE ASP. Cette décision va permettre aux nouveaux exploitants d’assurer la saison 2018.

Le maire de Murat, Gilles Chabrier, Président de l’Agence locale de tourisme (ALT) Massif Cantalien qui regroupe les territoires de Hautes Terres communauté et du Cère et Goul en Carladès, associés à Saint-Flour communauté et à la SEM Super Lioran, a également présenté aux élus le projet de création d’un espace de trail permanent. L’ALT vient en effet d’être retenue comme « Montagne 4 saisons » dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt lancé par la Région. Afin de renforcer l’attractivité de l’ensemble du territoire en s’appuyant sur le potentiel des stations et en développant les activités proposées, l’ALT a notamment décidé de renforcer son offre en matière de trail, pratique en forte expansion. Avec plus de 1000 km d’itinéraires de randonnée, un cadre et un environnement remarquables, une culture ancrée des activités sportives pleine nature et une offre d’hébergement et de services diversifiée et qualitative, le Massif Cantalien dispose d’atouts incontestables pour la pratique de cette discipline.

Le projet porte sur 20 itinéraires de plus de 260km, 6 portes d’entrées – Laveissière, le Lioran, Prat de Bouc, La Pinatelle et Murat sur le territoire de Hautes Terres communauté, Saint-Jacques-des-Blats sur le territoire de Cère et Goul en Carladès – un stade d’entrainement et une piste de cross à Murat. Le conseil communautaire a adopté ce projet à l’unanimité.

Adoption des comptes administratifs

Enfin, le vice-président en charge des finances Michel Destannes a présenté aux élus les comptes administratifs de l’intercommunalité pour 2017. Pour le budget principal, ceux-ci sont arrêtés à 15,12M€ en recettes et 14,2M€ en dépenses. La section d’investissement fait état d’un déficit car de nombreuses subventions restent encore à percevoir. Le taux d’épargne brute s’élève à 13%, « un niveau correct quand le seuil d’alerte est de 10% » commente Michel Destannes. 476.000€ d’autofinancement ont pu être dégagés. Concernant le budget des déchets ménagers, principal budget annexe, il s’établit à 2,4M€ en recettes et 2,3M€ en dépenses. Les comptes administratifs ont été adoptés à la majorité. Concluant le conseil, la Présidente Ghyslaine Pradel a souligné « la complexité de la construction de ce budget de transition issu de la fusion de trois intercommunalités aux budgets et modes de comptabilité différents. Remerciant les élus pour leur confiance, elle les a appelés à se retrouver prochainement pour l’adoption du budget primitif 2018. »