Accueil > Le Conseil communautaire réuni à Marcenat le 29 juin

Le Conseil communautaire réuni à Marcenat le 29 juin

Les élus de Hautes Terres communauté étaient réunis en Conseil communautaire à Marcenat le 29 juin dernier.

En ouverture du Conseil, les élus ont observé une minute de silence, à l’invitation de Ghyslaine Pradel, Présidente de Hautes Terres communauté, à la suite de la disparition de Christian Léoty, ancien maire d’Allanche, Vice-Président de la Communauté de communes du Cézallier et conseiller général du canton d’Allanche.

Etait tout d’abord inscrit à l’ordre du jour, l’examen des premiers éléments concernant l’impact du départ des communes de Chanterelle, Condat, Montboudif et Saint-Bonnet-de-Condat qui ont sollicité leur retrait de Hautes Terres communauté. La Présidente Ghyslaine Pradel avait invité pour cela Valérie Lebrun, représentante du cabinet Klopfer, mandaté par l’intercommunalité pour réaliser cette étude. Celle-ci prend en compte les conséquences patrimoniales, fiscales et budgétaires de ce retrait et demande un travail de recherche conséquent afin de réunir de nombreux éléments dont certains remontent à la création de la Communauté de communes du Cézallier en 1999.

Deux conditions sont nécessaires à ce retrait a indiqué Valérie Lebrun : qu’il soit « financièrement supportable » pour les deux parties et que ces dernières parviennent à un accord amiable sur les modalités de départ, sans quoi ce sera au Préfet de les fixer.

Ghyslaine Pradel a proposé la mise en place d’un groupe de travail réunissant des représentants des deux parties qui aura pour mission de parvenir à un accord amiable dans les meilleurs délais et de le présenter au Conseil communautaire.

Contrat de ruralité

A l’issue de cette présentation, les élus ont examiné les projets dont le financement était fléché dans le cadre du contrat de ruralité pour 2018. En effet, l’enveloppe attribuée par l’Etat à Hautes Terres communauté pour les deux premières années de contractualisation 2017-2018 s’élève à 910.000€. Après avoir fléché 455.000€ en 2017, les élus devaient déterminer les opérations fléchées pour le même montant de subvention en 2018. Les projets ciblés sont l’acquisition et les travaux sur la Maison des services de Massiac, la 1ère tranche du programme de restauration du petit patrimoine, la réalisation de l’Hôtel d’entreprises de Massiac, la scénographie de la Maison des services et du tourisme d’Allanche et l’étude préalable concernant le transfert de la compétence eau et assainissement. Des projets qui génèreront un investissement total de plus de 2,6M€.

Développement touristique

Autre rapport étudié, la mise en place d’une politique territoriale innovante dédiée à l’entrepreneuriat Sports et Loisirs de Nature et aux pratiques culturelles localisées. Ce projet est co-porté par l’université de Grenoble, une unité de recherche du CNRS et 3 territoires pilotes en milieu rural (Cantal, Lozère et Ardèche), dont Hautes Terres communauté et Saint-Flour communauté pour le Cantal qui vont mutualiser un poste sur ce projet mené pour 3 ans.

Toujours concernant le tourisme, les tables numériques qui permettent aux usagers d’être immergés en 3D sur les parcours de randonnée vont être développées à l’ensemble des points d’accueil de l’Office de tourisme ouverts à l’année. « Si Hautes Terres communauté a été la première collectivité du département à mettre en place ces tables numériques, elles se développent actuellement à l’échelle du Massif, a précisé le Président de l’Agence Locale de Tourisme Massif Cantalien, Vice-Président de Hautes Terres communauté Gilles Chabrier, ce qui permet de présenter l’ensemble des parcours présents sur le Massif sur toutes les tables numériques sans s’arrêter aux limites administratives des territoires ».

Les façades des bâtiments touristiques seront également équipées d’écrans tactiles pour une information 24h/24 et les 5 Espaces Naturels Sensibles que compte Hautes Terres communauté seront valorisés par le biais de balades numériques au sein du réseau « Ecobalade-natural solutions ».  

De nouveaux tarifs pour le Fablab

Le Vice-Président Gilles Chabrier, en charge du suivi du Fablab, a également présenté les futurs tarifs qui seront appliqués pour les activités de la structure. « La surprise, après une année d’activité du Fablab, a indiqué Gilles Chabrier, a été de constater que les particuliers fréquentant les ateliers proposés était à hauteur de 70% des touristes. C’est une structure attractive du point de vue touristique et qui mérite que les habitants du territoire se l’approprient également davantage ». Les adhésions s’élèveront à 30€ pour les moins de 18 ans, à 60€ pour les plus de 18 ans et à 100€ pour toute structure professionnelle, scolaire ou associative. Un tarif horaire sera également appliqué pour l’utilisation des machines.