Accueil > Economie de proximité: Le Conseiller régional délégué Claude Aurias présente les actions mises en place par la Région

Economie de proximité: Le Conseiller régional délégué Claude Aurias présente les actions mises en place par la Région

Vendredi 28 septembre, le conseiller régional délégué à l’économie de proximité Claude Aurias est venu à la rencontre des communautés de communes du Cantal dans les locaux de Hautes Terres communauté, à Murat. Objectif de cette rencontre : présenter les actions mises en place par la Région en faveur du développement économique de proximité et recueillir les avis et attentes des acteurs locaux.

Claude Aurias a tout d’abord présenté les ambitions du Schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), schéma prescriptif qui s’impose aux autres collectivités locales en matière de développement économique et qui vise à encadrer leurs interventions auprès des entreprises. Il doit permettre d’organiser la complémentarité de l’action des collectivités. La Région a fixé des objectifs ambitieux pour ce schéma : 10.000 entreprises soutenues chaque année dont 150 start-up, 10.000 emplois créés dans le numérique et 10.000 dans le tourisme sur la période 2017-2021, 150 nouvelles implantations d’entreprises par an… Jean-Pierre Verbiguié, responsable de l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises dans le département, était également présent pour détailler les missions de cette nouvelle structure créée le 12 mars dernier.

 

Le conseiller régional a expliqué les priorités fixées par la Région en faveur du développement de l’économie visant à encourager l’investissement, simplifier les dispositifs existants et accroître la visibilité de l’action régionale auprès de ses destinataires. Des actions ont été mises en place portant tant sur l’accompagnement des entreprises que sur le soutien aux investissements et aux actions portés par les territoires.

L’élu régional a détaillé le programme mené en faveur de l’économie de proximité. Il se compose de soutiens aux investissements, pour aider des projets concrets des collectivités dans le domaine du commerce et de l’artisanat et d’une boîte à outils d’aides aux entreprises. Ces dernières vont des subventions aux commerces de proximité, montées par les chambres consulaires, en partenariat financier avec les communautés de communes, à des prêts et garanties déployées avec BPIFrance et les Chambres des Métiers et de l’Artisanat, en passant par des appuis-conseils à plus de 1.500 entreprises artisanales par an.

La délégation régionale a été particulièrement à l’écoute des questions et attentes des élus locaux. « Les élus locaux sont souvent les premiers interpellés par les porteurs de projets, a indiqué Ghyslaine Pradel. Nous avons tout intérêt à travailler en synergie et sommes en attente d’informations et d’appui pour pouvoir leur apporter des réponses pertinentes et réalisables. » La Présidente de Hautes Terres Communauté a insisté sur la nécessité d’informer au plus près du tissu économique local. La collectivité propose, avec le soutien de la Région, un contact de proximité, complémentaire de l’expertise des consulaires.

Développement des zones d’activités, encouragement des circuits courts, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, travail sur les activités touristiques, formations et aides aux entreprises en difficultés ont également fait partie des nombreux sujets abordés par les élus. Une rencontre jugée particulièrement « dense et productive » par le conseiller régional Claude Aurias.

Rencontre avec des entrepreneurs locaux

La visite de la délégation régionale s’est poursuivie par une présentation du Fablab de Hautes Terres communauté à Murat, accompagnée des représentants des Chambres consulaires. La Présidente de Hautes Terres communauté Ghyslaine Pradel souhaitait en effet montrer concrètement certains des moyens proposés par Hautes Terres communauté aux artisans et entrepreneurs pour développer leur activité, tester de nouveaux produits et rencontrer d’autres porteurs de projets. Le Fablab a en outre bénéficié de financements de la Région pour sa création, aux côtés de l’Etat dans le cadre du programme TEPCV (Territoire à énergie positive pour la croissance verte).

Les élus sont ensuite partis à la rencontre d’Amandine Tardieu, responsable de la bijouterie Orandine à Murat, ainsi que de Charlotte Bézy et Maël Cabé, gérants de La Mie Chamalou dans le bourg de Chalinargues, à Neussargues-en-Pinatelle. Leurs projets ont en effet bénéficié d’aides de la Région et des collectivités. Ils ont pu expliquer les travaux réalisés, leur démarche et les produits proposés. Des échanges particulièrement concrets et conviviaux !