Accueil > Des chercheurs de toute l’Europe accueillis au Lac du Pêcher

Des chercheurs de toute l’Europe accueillis au Lac du Pêcher

Le 5 septembre, une vingtaine de chercheurs et enseignants-chercheurs en paysage originaires de toute l’Europe étaient accueillis par Gilles Chabrier, Président de Hautes Terres Tourisme, au Lac du Pêcher pour présenter la démarche d’aménagement et de valorisation du site portée par l’intercommunalité. Cette visite était organisée dans le cadre de la 28ème conférence internationale dédiée au paysage PECSRL 2018*, organisée cette année dans le Massif Central à Clermont-Ferrand et à Mende. Plusieurs déplacements étaient prévus tout au long de la semaine pour les 180 participants autour des interactions entre la qualité des paysages, la qualité de l’alimentation et la qualité de vie.

L’école VetAgro Sup était à l’origine de la visite au Lac du Pêcher, menée par le géographe Luc Mazuel. Au cœur de ce déplacement : la manière dont le territoire valorise le paysage, informe les visiteurs de sa fragilité, la façon dont les prestataires privés appuient leur offre sur leur environnement, comment utiliser les paysages pour générer de l’activité économique, etc.

Présentant le site du lac du Pêcher, Gilles Chabrier a répondu aux nombreuses questions des participants. « Notre territoire présente l’avantage d’être une montagne accessible possédant une grande diversité de paysages. La fréquentation est plus importante en été et en hiver mais nous travaillons pour la réguler davantage sur toute l’année et pour diversifier l’offre d’activités (en développant le canyoning ou le trail par exemple) afin d’être une montagne « 4 saisons », attractive pour tous les publics. » Les élus veillent aussi à promouvoir localement une « culture montagne » en menant des actions de sensibilisation à l’environnement à destination des plus jeunes, en développant une section ski au collège d’Allanche, etc. « Nous travaillons également à professionnaliser l’accueil des touristes en lien avec nos partenaires privés » a poursuivi Gilles Chabrier.

Sur le site du Lac du Pêcher, l’intercommunalité a aménagé il y a une dizaine d’années un ponton de pêche, un observatoire ornithologique et un sentier de découverte pédagogique d’environ 3km. Elle s’occupe également de la signalétique, du balisage des sentiers de randonnées et de l’entretien.

En lien avec cette démarche et dans le cadre d’une politique forte en matière de transition énergétique et de préservation de notre environnement, Hautes Terres communauté propose un programme important en matière d’éducation à l’environnement en partenariat avec l’association Pinatelle & Co et la Maison de la Pinatelle. Ces actions s’adressent tout particulièrement aux scolaires, mais aussi aux touristes, ainsi qu’aux habitants grâce à des conférences, des sorties et des soirées à thèmes organisées toute l’année**.

Séduits par le site et surpris des efforts réalisés, le groupe de chercheurs a poursuivi sa visite vers la vallée de Dienne et le Puy Mary avec un arrêt à la ferme- auberge Fortunies 1864.

 

*http://pecsrl2018.sciencesconf.org

**Retrouvez toutes les manifestations sur le site http://maisondelapinatelle.com/ et sur la page facebook @MaisonPinatelle