Accueil > Les élus communautaires ont voté le compte administratif 2018 à l’unanimité

Les élus communautaires ont voté le compte administratif 2018 à l’unanimité

Le 28 mars, les élus de Hautes Terres communauté étaient réunis à Neussargues-en-Pinatelle pour le vote des comptes administratifs 2018 de l’intercommunalité.
Le Vice-Président en charge des finances Michel Destannes a retracé l’année écoulée de la collectivité d’un point de vue comptable.

Les comptes administratifs de 2018 se répartissent pour la section de fonctionnement à 6,082M€ de dépenses et 6,381M€ de recettes, soit un excédent de 298.664€ et pour la section d’investissement à 4,729M€ en dépenses et 4,368M€ en recettes, soit un déficit de 360.829€. Un volume important de subventions reste à percevoir sur l’ensemble des projets. Au final, le résultat de l’exercice 2018 affiche un excédent de 1,845M€, fonctionnement et investissement confondus.

Pour Ghyslaine Pradel, Présidente de l’intercommunalité, « Hautes Terres communauté a honoré ses engagements en finalisant les investissements programmés par les anciennes intercommunalités avant leur fusion pour créer Hautes Terres communauté en janvier 2017 ». Cette année 2018 a en effet vu l’aboutissement d’opérations importantes comme les Maisons de santé intercommunales à Neussargues-en-Pinatelle et Murat, le Gite de Laborie de Pourtou et le Réseau de chaleur bois à Condat, les équipements du Pôle équestre de la Pinatelle (ces trois dernières opérations étant réalisées par l’intercommunalité pour le compte des communes par conventions de mandat), ainsi que l’aménagement des locaux de l’école de musique et du local producteurs à Massiac.

La dette de l’intercommunalité s’élève au 31 décembre 2018 à 3,162M€. « Un chiffre en augmentation de 830.453€ par rapport à 2017, indique Michel Destannes, mais qui est satisfaisant puisque le ratio de désendettement de la collectivité est établi à 4 ans quand le seuil d’alerte est atteint à 8/10 ans ».

Une augmentation du taux de la TEOM indispensable

Concernant le budget des déchets ménagers, la situation globale indique un excédent de 45.443€. Le résultat s’est amélioré par rapport à 2017, « mais laisse très peu de marge de manœuvre » a commenté le Vice-Président. L’augmentation du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) en 2018 était donc nécessaire s’accordent à dire les élus.

« Cette décision n’a pas été prise de gaieté de cœur, explique la Présidente Ghyslaine Pradel. Nous sommes bien conscients de l’effort demandé aux habitants et aux usagers. Les caractéristiques de notre territoire – vaste et peu dense – rendent la collecte des ordures ménagères coûteuse, et ce n’est pas le rôle du budget principal d’abonder ce budget, comme ce fut le cas en 2017, qui doit s’équilibrer. Pour l’avenir, nos marges de manœuvre sont faibles et les coûts de collecte et de traitement des déchets vont encore augmenter (augmentation des taxes à l’enfouissement des ordures ménagères et extension des consignes de tri).

Aussi, nous travaillons sur deux fronts : la diminution des coûts de collecte et l’augmentation des recettes grâce à la redevance spéciale dont nous avons adopté le principe fin 2018. Cette dernière permettra aux professionnels de contribuer aux coûts de collecte à la hauteur du volume des déchets qu’ils produisent. »

Vote unanime

Les comptes administratifs des 15 budgets de l’intercommunalité (1 budget principal et 14 annexes) ont tous été votés à l’unanimité par les élus, tout comme l’affectation des résultats. La Présidente les a remerciés pour leur confiance avant de conclure : « L’ensemble du compte administratif 2018 relève que le budget principal a peu abondé les autres budgets cette année, ce qui n’avait pas été le cas l’année précédente. C’est une bonne chose qui témoigne de davantage de stabilité, mais qui prouve aussi que l’augmentation du taux de TEOM était nécessaire. Par ailleurs, Hautes Terres communauté a maintenu un rythme d’investissement soutenu malgré des projets techniques parfois complexes à mener et deux projets importants menés dans le cadre de conventions de mandat avec une commune en partance.

Je tiens par ailleurs à souligner la maîtrise des charges dont l’intercommunalité a fait preuve et l’investissement des équipes pour mener à bien ces projets. »

 

Les autres sujets à l’ordre du jour :

– Renouvellement de la convention avec le Syndicat de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM) Issoire-Brioude  pour la collecte des déchets ménagers et assimilés et des déchets recyclables sur la commune de Leyvaux, moyennant une contrepartie financière s’élevant à 110€ HT/habitant/an.

– Adoption d’un avenant à la convention de partenariat entre Hautes Terres communauté et Saint-Flour Communauté pour la 3e année de mise en œuvre du Contrat local de santé. Un recrutement est en cours sur ce poste pour une durée de 12 mois.

– Modification des membres du comité de direction de Hautes Terres Tourisme : le Vice-Président Eric Viala remplace Lucien Bonhomme comme membre suppléant.

L’ensemble de ces rapports a été adopté à l’unanimité