Accueil > Hautes Terres communauté adopte son budget 2018

Hautes Terres communauté adopte son budget 2018

Réunis en conseil communautaire à Neussargues-en-Pinatelle le 13 avril, les élus de Hautes Terres communauté ont adopté le budget de l’intercommunalité pour 2018.

Unanimité sur le vote des budgets

Le budget de la collectivité pour 2018 s’établit à 7,2M€ en fonctionnement et à 13,9M€ en investissement, soit un budget total de 21,1M€. « La construction de ce budget “de transition“ issu des budgets des trois anciennes intercommunalités est un exercice délicat, a expliqué la Présidente Ghyslaine Pradel. Une raison supplémentaire de se féliciter du « cap maintenu sur les investissements, tout en soulignant la nécessité de réaliser des économies sur les charges de fonctionnement. Un groupe de travail va être mis en place à cette fin » a-t-elle souligné. Les élus ont adopté le budget principal à l’unanimité et se sont prononcés en faveur du maintien des taux de fiscalité.

Le budget des déchets ménagers est en augmentation pour plusieurs raisons liées tout d’abord au coût de collecte des déchets qui reste élevé au vu des spécificités du territoire (des kilomètres importants pour collecter un faible tonnage de déchets), mais aussi à un coût de traitement de plus en plus important car la réglementation augmente en exigence : mesures revues concernant le traitement des plastiques, mise aux normes des installations, des déchets verts en quantité trop importante qui occasionnent des taxes pour la collectivité…

Les élus sont tenus d’augmenter la fiscalité afin de pouvoir équilibrer ce budget. Ainsi, le taux de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) augmente d’un peu plus de 3 points pour atteindre 13,81%, « ce qui reste dans la moyenne des taux appliqués par les intercommunalités voisines », a expliqué la Présidente. Le Vice-Président Gilles Chabrier a rappelé que « le coût du traitement des déchets s’élève à 87€/tonne quand la moyenne régionale s’établit entre 120 et 160€/tonne. L’augmentation du coût de traitement des déchets sollicitée par le SYTEC (Syndicat des territoires de l’Est Cantal) atteint 6,12€/habitant, le choix de maintenir une gestion en régie est majeur car dans le cas contraire, les coûts risqueraient d’exploser… »

« Nous avons enclenché un travail important pour réaliser des économies sur la collecte des déchets, il s’agira notamment de revoir la gestion des tournées ou encore d’instaurer une redevance spéciale pour les professionnels », a poursuivi Ghyslaine Pradel. Le nouveau vice-président en charge de cette compétence Christian Roudier a annoncé qu’il serait prochainement en mesure de faire des propositions aux élus.

L’ensemble des 14 budgets annexes portés par la collectivité a été adopté à l’unanimité par les élus.

Chantier d’insertion et rénovation du bâtiment de l’Ecole de musique, également à l’ordre du jour

Parmi les autres sujets à l’ordre du jour, les élus se sont notamment prononcés pour solliciter le Conseil départemental afin d’obtenir des financements du FSE (Fonds social européen) dans le cadre de son chantier d’insertion. Celui-ci, axé sur l’entretien des espaces verts et la restauration du petit patrimoine, concerne 10 participants salariés encadrés par un chef d’équipe.

Ils ont également validé le projet définitif de rénovation de l’école de musique à Massiac afin d’engager l’opération. Le chantier consiste à réaménager les abords extérieurs, rénover la façade du bâtiment et à réaliser des travaux d’entretien et de rénovation intérieure afin d’améliorer l’accueil des élèves et la fonctionnalité du bâtiment. Ce sont, au total, 80.000€ de travaux qui sont prévus. Dans le même temps, les élus se sont prononcé pour la rénovation de l’annexe du bâtiment de l’école de musique, actuellement vacante, afin d’y aménager un local d’activité commerciale.